L’algorithme de Google change plusieurs milliers de fois par (en 2019, 3 620 fois nous rapporte WebRankInfo !). L’objectif ? Se rapprocher toujours plus des intentions des internautes, pour leur proposer des résultats de recherche qui correspondent à leurs besoins.

De plus en plus, la stratégie de contenus doit elle aussi être capable de s’affiner pour faire le plus possible écho aux questionnements de l’audience. Organiser la production de contenus en réfléchissant à la structure et à la complémentarité des contenus les uns avec les autres s’inscrit pleinement dans cette démarche.

La promesse d’une organisation en topic clusters est belle : amener des réponses claires et complètes à vos clients et à vos prospects, et remplir les exigences de l’algorithme de Google, pour améliorer vos positions dans les pages de résultats du moteur de recherche.

On fait le point sur les caractéristiques principales du topic cluster et ses nombreux avantages, avant de vous donner des clés concrètes pour l’intégrer dans votre stratégie de contenus

A quoi correspond un topic cluster ?

Le topic cluster, ou cocon sémantique, correspond à une manière d’agencer les pages sur un site Internet. Plutôt que de réfléchir à la création de contenus page par page, le principe du topic cluster est de créer un ensemble de pages qui s’articulent autour d’une même thématique :

  • Cet ensemble de pages gravite autour d’une page pilier, qu’on appelle aussi la pillar page. C’est en quelque sorte la colonne vertébrale de la structure : cette page donne une vision d’ensemble synthétique sur la thématique.
  • Si l’internaute veut approfondir un point en particulier, il pourra facilement se tourner vers l’une des pages cluster, ou pages secondaires, qui répondra plus en détail aux interrogations qu’il peut avoir.
  • Toutes les pages créent un bloc cohérent de contenus sur un sujet spécifique, mais peuvent se lire indépendamment les unes des autres.
  • Le maillage entre les différentes pages du topic cluster est très étudié : la page pilier renvoie vers toutes les autres pages du cocon sémantique, qui elles-mêmes peuvent se faire écho les unes aux autres.

En manque d’inspiration ? On vous donne des astuces pour trouver des sujets pour alimenter le blog de votre entreprise.

Quel est l’intérêt d’utiliser une stratégie de topic clusters ?

Une stratégie de contenus qui s’appuie sur des topics clusters a plusieurs cordes à son arc :

  • L’architecture de vos contenus est claire, et vos internautes s’y retrouvent plus facilement : c’est la garantie d’une meilleure expérience utilisateur. Vous avez des contenus pour toutes les phases du parcours d’achat, et pouvez donc guider votre audience depuis sa phase de découverte, jusqu’à sa prise de décision.
  • Vous diminuez vos risques de cannibalisation et de trous dans la raquette : en réfléchissant vos contenus sous le prisme de topic clusters, vous évitez les redondances entre les contenus, qui pourraient avoir pour conséquence que plusieurs de vos pages se retrouvent en concurrence aux yeux de Google sur un même champ sémantique. Vous évitez également un oubli dans les sujets importants à traiter pour votre cible.
  • Les interconnexions entre les différentes pages cluster et la page pilier, incarnées par leur maillage, est une excellente pratique SEO, qui impactera positivement votre référencement.
  • La production de contenus en topic clusters apporte une preuve tangible du statut d’expert de votre marque sur le sujet abordé.
  • Enfin, cela permet une rationalisation de la production de contenus : les recherches incontournables à faire pour la création des pages clusters peuvent être faites en même temps, ce qui permet un gain de temps non négligeable.

Topic cluster : comment faire concrètement ?

Alors, en pratique, comment on orchestre ses contenus en topic cluster ?

Il faut commencer par se fixer un sujet principal, qui correspondra à une future pillar page. Le sujet d’une page pilier pourra ensuite être décomposé en une liste de sous-sujets, la plus exhaustive possible, pour que les pages clusters couvrent le sujet au maximum. De cette façon, votre site proposera des contenus à vos clients et vos prospects tout au long du tunnel de conversion.

Pour identifier les meilleures pages clusters et être sûr (ou quasi !) de ne pas en oublier :

  • Posez-vous les bonnes questions : quelles sont les préoccupations de ma cible ? Comment développer ces sujets ? Peut-on les diviser en plusieurs thématiques ? D’autres notions doivent-elles être approfondies pour que mon audience puisse saisir tous les enjeux du sujet ? etc.
  • Complétez votre réflexion avec l’aide d’outils SEO d’analyse de mots-clés : Yooda, SEMrush, Ubersuggest, etc.

A noter : il n’y a pas de volumétrie idéale de nombre de pages secondaires à créer pour une page pilier. L’important est que la thématique soit bien exploitée, à savoir : que les contenus répondent à toutes les questions de vos clients, mais aussi de vos prospects, sur le sujet.

Une fois les sujets des pillar pages et des pages secondaires bien balisés, vous pourrez vous lancer dans la production à proprement parler. Les mots d’ordre ? Qualité et valeur ajoutée !

Enfin, la dernière étape à ne pas négliger est le maillage des pages entre elles :

  • La page pilier doit impérativement avoir un lien vers chacune des pages secondaires du cluster.
  • Les pages secondaires ne doivent pas forcément être toutes liées entre elles, seulement lorsque c’est pertinent, mais elles doivent renvoyer vers la pillar page.
  • L’idées est que les internautes puissent naviguer facilement au sein du topic cluster, et comprendre comment les pages se positionnent les unes par rapport aux autres.

Envie d’optimiser la mise à jour de vos contenus ? Suivez le guide !